Ce forum est dédié aux costumes et tout ce qui les entoure. On y passera en revue les sous vêtements, les vêtements mais aussi tous les accessoires qui les entourent de la tête coiffée au pieds chaussés. Pour commencer, il faut aller se présenter !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Costume femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 205
Date d'inscription : 18/08/2013

MessageSujet: Costume femme   Jeu 12 Sep - 19:54


Ce siècle commence par la fin du règne de Louis XIV qui meurt en 1715. Sa mort va provoquer une révolution dans les us aussi bien art, mode et architecture.
Par la suite, les gens vont sortir du classicisme de Louis XIV, et vont alors rentrer dans l'ère du Rococo.

Durant ce siècle, on vivra sous un régime de monarchie absolue jusqu'à la révolution en fin de siècle.



Louis XIV en costume de sacre - Hyacinthe Rigaud



Scène galante dans un parc - Ecole française fin XVIIIème


La révolution a créé un climat de conflit avec ses voisins qui, gouvernés par des monarchies héréditaires, ne pouvaient rester inactifs face au peuple français qui avait exécuté leur propre Roi. Malgré cela, les modes parisiennes rayonnent quand même en Europe, car elle étaient appréciées en les détachant du contexte politique.


Depuis le XVIIIème siècle, la France fut le centre du mode de la mode. Les productions de soieries à Lyon et les modes parisiennes sont à l'origine de la mode dans toute l'Europe. Ce fut donc un atout économique indéniable pour la France. Au XVIIIème siècle, on commença à considérer la mode et les métiers qui l'entourent comme un art. Mais suite à la mort de Louis XIV, on s’intéressera plus aux tissus et la surface du vêtement, qu'à leur coupe.


La mode évolua peu au XVIIIème siècle. Les sous vêtements sont restés identiques tout au long du siècle.
Les vêtements féminins évoluèrent très lentement à partir de la tenue constituée d'un manteau de robe, d'une jupe et d'une pièce d'estomac. On verra les différents costumes en détails par la suite. (Voir robe à la Française)


Les tenues étaient donc constituées de plusieurs couches de vêtements.
On y ajoutait accessoires et ornements que l'on pouvait utiliser à part et modifier en fonction de ses envies. Ce sont ces derniers qui déterminaient si la personne était à la mode ou pas et qui coûtaient excessivement cher. Conçus pour être recyclés, ils étaient légués. Le plus souvent amovibles, ces embellissements étaient cousus, décousus, réutilisée. Ils renfermaient souvent des métaux précieux.


On a très peu de pièces de cette époque, beaucoup ont été brûlées pour récupérer les métaux contenus dans les dentelles, galons et de manière générale dans les vêtements.
Les dentelles étaient parfois très rigides, du fait de l'ajout de métaux, elles avaient probablement un rôle de maintien en plus du rôle décoratif.
Tout vêtement était unique.
Les tissus principalement utilisés étaient la soie et la laine, on utilisa de plus en plus de coton à partir du milieu du siècle (très coûteux car importé).


L’Angleterre aussi influencait beaucoup la mode.
Les vêtements anglais étaient plus sobres et raffinés, ce qui tranchait avec les vêtements d’apparat français luxueusement décorés.
Les tenues anglaises respectaient davantage la silhouette naturelle et étaient beaucoup plus pratiques pour la vie à la campagne ou pour les activités physiques. (Voir robe à l'anglaise)


Les relations avec l'Asie, Inde, Chine, Japon ont aussi influencé la mode.


La révolution changea tout en France : politique, économie mais aussi la mode.
On se réfugiera alors dans un passé idéalisé. Petit à petit depuis mi-XVIII ème, on dévellope un goût pour les tenues inspirées des temps grecs et romains. Mais le mouvement ne prit vraiment de l'ampleur qu'après la Révolution. On passe ici vers la mode Ier Empire.



les dessous


   La chemise



Elle est très simple en linon ou en coton.
Elle est ample et très décolletée. Souvent à coulisse au décolleté, elle peut en avoir aux manches.
Les manches peuvent être longues, 3/4 ou courtes en fonction de la robe car elles ne doivent pas ou peu dépasser.
Elle peut être décorée de dentelle à l'aiguille, de broderie et autres décorations. Mais elles restent globalement très simples.




1780-1800 Chemise, Linen


Voici un exemple de chemise fin XVIIIème. Et voila un patron type de chemise issu d'un vieux guide de tailleur .





   Les paniers



Les paniers donnent la structure aux robes à la française. Des petits paniers pouvaient être aussi mis sous les autres robes pour donner du volume sur les côtés.
Ils sont très larges sur les côtés et plats devant et derrière. Ils accentuent les formes féminines en élargissant les hanches et affinent la taille.
Ils sont en linon ou coton et entièrement baleinés, à l'époque de baguette de jonc ou de rotin.
Ils se ferment devant en nouant une ceinture à la taille.






   Le cul de Paris


Sous-vêtement particulier pour donner du volume aux fesses.
Il est mis sous les robes à l'anglaise de manière générale. Il peut aussi s'accompagner des paniers.
Il est de forme simple et est rembourré.




http://lacostumeuse.blogspot.fr/2013/07/robe-de-deuil-xviii-etape-1-le-cul-…



http://www.google.fr/imgres?um=1&hl=fr&biw=1366&bih=610&tbm…



   Le corps baleiné



C'est le 'corset' de l'époque (attention terme impropre car le corset est apparu beaucoup plus tard).
Il est constitué de deux couches de coutil. Il est parfois recouvert d'un autre tissu 'extérieur' pour lui donner un aspect plus joli.
Il peut être entièrement baleiné ou non.
Il est construit pour donner une forme conique au buste de la gente dame qui le porte.
Vous pouvez des patrons dans de nombreux ouvrages dédiés aux patrons historiques de corseterie.








   Le jupon (ou les jupons)



Le jupon est la dernière étape des sous-vêtements et il doit être fait en fonction des autres dessous. En fonction, donc, des paniers et faux cul.
Il n'y a pas de règle particulière, mis à part qu'il doit être plus court que la jupe, et doit être plissé et/ou froncé à la taille.
On observe parfois une bande froncée.
Il se noue en deux temps : d'abord on noue un côté puis l'autre (allez voir sur youtube ce sera plus parlant)










Les vêtements !!!!
Avant de commencer, il faut savoir qu'une robe XVIIIème est constituée :
- d'une jupe
- d'un manteau de robe qui fait corsage et 'sur-jupe'
- pour certaines d'une pièce d'estomac.

   La jupe


Elle est identique aux jupons mais elle sera visible ... elle est donc faite dans un tissu plus beau, elle peut être plus ouvragée...

   La robe à la Française


C'est la plus facile à reconnaître !!! Toujours maintenue grâce des paniers, elle est large et plate devant et derrière (ceci est du à la forme des paniers).
Les robes à la française avaient des pièces d'estomac qui étaient épinglées ou cousues au moment de l'habillage. Les pièces d'estomac pouvaient donc être interchangeables. Elles sont ajustés car il y a baleinage du corsage (en plus du corps baleiné).
Elles sont particulièrement reconnaissables par leurs plis dans le dos : les plis WATTEAU.




Robe à la française



Robe à la française de dos on voit bien les plis



Exemple de pièce d'estomac



   Robe à l'anglaise


Vers la fin XVIIIème, c'est la plus portée sauf pour les grandes occasions, où on porte encore les robes à la françaises plus officielles.
Elles n'ont pas de pièces d'estomac et ont une fermeture sur TOUT le devant (signe distinctif pour les différencier des polonaises). Elles sont très ajustées à l'arrière.
L'arrière ajusté se termine très généralement en pointe qui contraste avec le volume de la jupe, résultat de nombreux petits plis tuyautés.
Elle peut être retroussée à la polonaise, attention donc à ne pas confondre les deux.









   Robe à la polonaise


Les robes à la polonaise sont un peu plus courtes.
L'arrière est retroussé à l'aide d'un lacet qui sépare la 'sur-jupe' en trois parties qui représentent la partition de la Pologne en trois états. Lorsque l'arrière est constitué de pièces de tissus étroites partant de l'encolure jusqu'à l'ourlet, on appelle cela la coupe en fourreau, comme c'est le cas des polonaises.
Elles n'ont qu'un seul et UNIQUE point de fermeture sur le devant.
Elles ont une pièce d'estomac en dessous.







Il y aura toujours des exceptions mais ce sont ici de grandes règles générales !!

   La redingote


Adaptation de l'anglais riding coat.
Elle est caractérisée par des larges revers, des gros boutons et des manches étroites.
Elle peut être agrémentée de petites capes intégrées.
La boutonnière cache un système de laçage.



   Le caraco


C'est une petite veste, aux longues manches moulantes et il est petit. Elle a parfois une basque, parfois des plis Watteau.
Le caraco reste simple sans décoration seul le tissu le rend plus ou moins travaillé.
Il est porté en majorité à partir de mi-XVIIIème.

Le pierrot est un caraco.





   La chemise à la reine


Très en vogue à la fin du XVIIIème siècle, c'est une mode qui a été lancée par Marie-Antoinette.
Généralement, elle est faite en coton blanc très fin ou mousseline (ou tout autre tissu très léger) et n'a pas de paniers.
Elle a des manches plus ou moins bouffantes et elle est généralement décorée d'un ruban à la ceinture. Elle est, contrairement aux autres, faite en une seule pièce et s'enfile d'un seul tenant.
Généralement, elle a un col arrondi et décoré d'une collerette
Elle est parfois agrémentée d'un volant en bas.



Tout ceci ne sont que des éléments de bases, pour en savoir plus et aller plus loin dans la mode XVIIIe je vous conseille ce blog spécialisé (pour l'instant) dans la mode XVIIIe et qui décrit les variantes et autres styles non évoqué ici

http://passe-de-mode.blogspot.fr/2014_03_01_archive.html

Chaussures :
http://aiguillesetcostumes.forumactif.org/t106-historique-chaussures-de-la-renaissance-au-xixeme

Coiffures, voiles et chapeaux :
http://aiguillesetcostumes.forumactif.org/t112-historique-coiffures-voiles-et-chapeaux-xvieme-xviieme-et-xviiieme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiguillesetcostumes.forumactif.org
Legolania

avatar

Messages : 1624
Date d'inscription : 22/09/2013

MessageSujet: Re: Costume femme   Lun 13 Oct - 22:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Costume femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Costume femme
» Costume femme milieu 13ème
» Costume d'Halloween
» Les Costumes
» [XVè] costume femme moyennement aisée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Aiguilles et des Costumes :: Vêtements historiques et inspirations historiques : des explications et vos créations :: XVIIIème siècle [1715 // 1800]-
Sauter vers: