Ce forum est dédié aux costumes et tout ce qui les entoure. On y passera en revue les sous vêtements, les vêtements mais aussi tous les accessoires qui les entourent de la tête coiffée au pieds chaussés. Pour commencer, il faut aller se présenter !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chercher des sources, reconstituer une tenue, comment on fait ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 205
Date d'inscription : 18/08/2013

MessageSujet: Chercher des sources, reconstituer une tenue, comment on fait ?   Ven 13 Sep - 20:04

Pour l'époque médiévale, c'est un exercice compliqué et chronophage.
Tout d'abord, il faut domestiquer les sites de sources. Selon la démarche choisie, c'est plus ou moins complexe.

Le plan :
-démarches de reconstitution
-sites de sources
-petit lexique et interprétation des sources


Démarches de reconstitution :

Plusieurs démarches se côtoient.

- La plus simple : on voit quelque chose qui nous plaît et on le refait.
Avantage : c'est super simple au niveau recherche et on peut faire ce qu'on veut
Inconvénient : on fait parfois quelque chose qui n'a rien à voir avec la réalité. (voir le mouvement raphaélite par exemple qui s'inspirait du médiéval mais y mélangeait en fait inspiration grecque, renaissance...)

- Inspiration large : on regarde un peu sur le net et on fait à sa sauce
Les puristes vous diront que vous faites de l'inspiration voire de la fantasy. En même temps, on ne les croise pas tous les jours, ces gens-là. Et puis, le net est virulent, en face à face, c'est calme et bien plus tolérant.

- Inspiration précise : on cherche, on cherche
La règle : 3 sources identiques.
Identiques ça veut dire quoi ? Ça veut dire :
- du même pays voire de la même région (à l'époque, la France c'était un concept trèèèès flou)
- moins de 50 ans d'écart entre les sources (et encore), voire la même année
- surtout pas du même livre car ça peut être une interprétation de l'auteur (cf le psautier de *** en Carolingien où ils sont les seuls à présenter des braies de ce type)

Quel intérêt de croiser autant de sources ? Surtout que c'est hyper chronophage ! (parce qu'il faut croiser la tenue, la forme des manches, la forme du col, la ceinture, la coiffure, ect...)
- on se rapproche le plus possible de ce qui pouvait se faire à  l'époque
- on s'éloigne de la subjectivité de l'auteur
Les inconvénients :
- on « perd » un temps fou
- on arrive forcément à un point où on se demande si notre interprétation n'est pas erronée (exemple, les professeurs sont souvent représentés avec une gerbe dans la main. Ça a été un temps interprété comme la preuve qu'ils « battaient » leurs élèves alors qu'aujourd'hui c'est plutôt considéré comme un symbole de sagesse, tout simplement)
- on est amené, pour garder sa tenue historiquement le plus compatible, à la revoir fréquemment (il y a quelques années, les histos portaient des robes en lin, maintenant, c'est en laine, je vous raconte pas le remue-ménage que ça a créé)

- Inspiration sérieuse mais pas trop prise de tête : on cherche mais on se fixe une limite
En gardant à l'esprit qu'il y aura probablement des contestations. C'est notre choix, à nous qui créons ce forum. (Legolania et Clemkiz)
On tente de s'approcher de quelque chose de visuellement beau, qui se rapproche de l'esthétique des statues, enluminures et autres sources de l'époque mais sans passer notre vie à croiser des sources et à tout remettre en question perpétuellement.

- Inspiration « tombeau » : (oui le nom... est de moi !) on reconstitue ce que portait un mort
Cette méthode est très efficace. On trouve une tombe (façon de parler, hein, on la trouve sur le net ou dans un musée, à moins de vouloir passer sa vie à creuser dans cet espoir mais euh...) et on refait à l'identique la tenue du mort.
Avantages : on sait que ça a été porté
Inconvénient : ce n'est toujours qu'une interprétation puisque ce n'est pas une tenue normale, mais une tenue mortuaire

Sites de sources :

Gallica
comment ça marche ?

BNF
comment ça marche ?


Petit lexique et interprétation des sources


Quel intérêt ?
Quand on recherche des sources pour la première fois, on galère un peu... voire beaucoup !

Donc l'intérêt du lexique c'est de savoir ce qu'on tient dans les mains et d'éviter la situation suivante :
" Oh ! Chouette, c'est beau ça !"
"Ah oui, mais c'est un psautier, c'est soumis à controverse."
"Un quoi ? Et pourquoi ? "
Et là, vous vous rendez compte que oui vous avez cherché pendant des heures des icônes mais qu'elles sont toutes issues de psautiers ou de belles heures et qu'en plus elles n'ont pas vraiment les mêmes dates ou les mêmes origines. (ça m'est arrivé, c'est pas cool...)

Donc, dans la mesure du possible et du degré d'implication que vous voulez mettre dans cette recherche, les règles sont :
- même lieu (au moins pays)
- un ensemble de dates à peu près compatibles (je vous laisse interpréter le "à peu près" comme vous l'entendez)
- des sources un peu variées
Pas de panique, on va mettre une liste de liens par période !

Donc, le lexique :
Apologue : petite fable, visant essentiellement à illustrer une leçon morale
Codex : livre formé de feuilles pliées et assemblées en cahier
→ Par rapport au parchemin, il permet des peintures non aquarelles et donc de plus belles et plus nombreuses illustrations
Dyptique : volume formé de deux tablettes.
Martyrologue : recueil jour par jour les saints à célébrer
→ Document religieux donc soumis à controverse puisque le clergé représentait d'une façon particulière les saints et, en plus, interprétait la mode (par exemple au XIIème, les tenues moulantes ont été extrêmement critiquées par l'Eglise à tel point qu'au XIIIème, on est revenu à quelque chose de beaucoup plus large)
Nerfs : petits éléments décoratifs qui bordent le texte le long des marges.
Psautier, belles heures : Livre liturgique contenant les psaumes, qui sert à la célébration des offices.
→ Document religieux donc soumis à controverse puisque le clergé représentait d'une façon particulière les saints et, en plus, interprétait la mode (par exemple au XIIème, les tenues moulantes ont été extrêmement critiquées par l'Eglise à tel point qu'au XIIIème, on est revenu à quelque chose de beaucoup plus large)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiguillesetcostumes.forumactif.org
 
Chercher des sources, reconstituer une tenue, comment on fait ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Aiguilles et des Costumes :: Vêtements historiques et inspirations historiques : des explications et vos créations :: Ère médiévale-
Sauter vers: